« Séquences : une nouvelle pédagogie »

A propos du lancement de la nouvelle collection d’ouvrages « Séquences » par les Editions Dalloz

Entretien, à paraître au Recueil Dalloz

Focus, à paraître sur le site « Dalloz Etudiant »

Lire la suite »

IFITIS Project

Series of two articles on full movement beyond control (temporary and outreach state of the research):

  1. Total circulation: phenomena that escape the control of humanity
  2. Total circulation: using legal resources to understand and control new flows

The Conversation, June 19-20, 2017

 

Projet IFITIS

Série de 5 articles sur les phénomènes de circulation totale qui échappent au contrôle de l’homme (état provisoire et de vulgarisation de le recherche)

  1. Ces phénomènes de circulation totale qui échappent à notre contrôle
  2. Circulation totale des déchets au-delà du contrôle 
  3. Circulation totale des données au-delà du contrôle
  4. Circulation totale des capitaux au-delà du contrôle
  5. Gouverner la circulation totale au-delà du contrôle

The Conversation, du 24 au 28 avril 2017

 

The-Conversation-logo

THE CONVERSATION GLOBAL

Law and the datasphere: an emerging legal realm 

We need new laws to regulate the world’s newest frontier: the datasphere

In coll. with S. Grumbach

20 October 2016

The rise of information technologies – smartphones, sensors spread across public and private spaces, data analytics, real time systems – has led to the production of considerable amounts of data on human activity and the world around us. Data gave rise to a new space, the “datasphere”, a sort of image of the physical world, with traces of activities – including our position at any given moment, our exchanges, the temperature of our homes, financial movements, trading of goods or road traffic. All of this poses a new challenge to the law, which has to define its own relationship with this modern sphere…

Click here to read the rest of this article on the blog « The Conversation Global »

The-Conversation-logo

 L’expertise universitaire, l’exigence journalistique

Insémination post-mortem sans frontières

Le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative française a ordonné, dans la très médiatique affaire Gomez-Turri, l’exportation de gamètes aux fins d’insémination post-mortem en Espagne. Cette décision fait écho à une décision britannique qui, 19 ans plus tôt, avait défrayé la chronique dans une célèbre affaire Blood en autorisant l’exportation de gamètes du Royaume-Uni vers la Belgique à des fins d’insémination post mortem.

Dans les deux cas, le point de départ est le même : la France comme le Royaume Uni n’autorisent pas la pratique en cause. Mais dans les deux cas, le point d’arrivée est le même : la pratique peut avoir lieu dans un autre État européen. Dès lors, la question qui se pose est de savoir si le droit européen permet ce type contournement d’un interdit national ?

Voir l’article