Quelle approche des phénomènes par le droit ? Le cas de la circulation totale au-delà du contrôle

Recueil Dalloz

Chronique, à paraître

Résumé

L’expression « phénomène » fait rarement partie du vocabulaire des juristes qui s’attachent plus volontiers à parler de « faits » susceptibles d’être intégrés aux catégories du droit par un travail de qualification. L’entrée dans le droit par l’étude des phénomènes est cependant intéressante. Elle permet aux juristes d’investir des champs de la connaissance trop souvent laissés à la discrétion d’autres disciplines, de refonder les approches juridiques et de reconsidérer les discours du droit sur les phénomènes étudiés. Exemple est pris dans cette chronique des phénomènes de « circulation totale au-delà du contrôle ».