Université Jean Moulin – Lyon 3 – Conférence « Questions de société »

Thème – L’illusion du contrôle : ces circulations qui échappent à notre contrôle

Mardi 27 mars 2018 ǀ 18h30 ǀ Salle d’actualités de la bibliothèque universitaire | Manufacture des Tabacs

Vidéo

Résumé : L’activité humaine a profondément modifié les mouvements de circulation. À l’origine, ces mouvements dépendaient étroitement de l’environnement naturel : vents, courants marins et fluviaux, déplacement de matières, d’organismes vivants, etc. Aujourd’hui, la situation a changé. Les flux de circulation sont de plus en plus étroitement liés à l’action humaine : flux migratoires, de données, de capitaux, de déchets, etc. Parce que l’homme est à l’origine de ces flux, le sentiment est très largement partagé qu’ils demeurent sous son contrôle. Cette impression est une illusion. Les acteurs du monde (États, entreprises, individus notamment) sont plus en plus souvent dépassés par les mouvements de circulation qu’ils ont pourtant eux-mêmes provoqués. Cet état général des choses doit être contrarié : les mouvements de circulation provoqués par l’homme gagneraient à être mieux compris s’ils étaient replacés dans un environnement global fait d’échappement. À l’idée selon laquelle « tout peut être contrôlé si l’on s’en donne les moyens » serait substitué une nouvelle approche selon laquelle le contrôle de l’homme s’exerce nécessairement dans un environnement global qui échappe à sa maîtrise.