Bibliographie : Lectures d’ici et d’ailleurs

M. Hildebrandt, Law for Computer Scientists and other Folk, Oxford University Press, 2020, 318 p.

LPA 2020, n° 230.

On ne le dira jamais assez. Il y a le droit vu de l’intérieur, par et pour les juristes. Il y a aussi le droit vu de l’extérieur. Ce dernier travail peut être fait par tous et à destination de tous (juristes ou non-juristes).

L’ouvrage sous recension se présente comme l’œuvre d’une professeure de droit (Vrije Universiteit Brussel et Radboud University) à destination des scientifiques du numérique (informaticiens, techniciens, ingénieurs ou penseurs du numérique). Mais il a également à apprendre aux juristes sur ce qu’est le droit.

Le développement tous azimuts du numérique connaît de très nombreux points d’impacts avec le droit et il n’est pas un colloque sur l’intelligence artificielle ou la digitalisation qui ne mette en exergue le risque que des biais soient introduits par des informaticiens dans la sphère juridique.

Pour bien appréhender ce type de risque (qui existe aussi chez les juristes qui ont leurs propres biais), il est nécessaire de faire dialoguer les disciplines. L’auteur de l’ouvrage est connu pour ses travaux pluridisciplinaires et son sens piquant pour les analyses juridiques qu’il faut savoir rendre intéressantes pour les non-juristes.

Pour mener à bien sa présentation du droit, elle propose quatre principaux développements surmontés d’une brève introduction.

(…) Lire la suite sur Lextenso.fr