Ce message (que j’approuve) de notre collègue la Professeure Martine Lombard (et en lien ci-dessus, l’avis en question).

Avec une question additionnelle : que faire de ces universitaires (ils ne sont pas majoritaires mais ils existent) qui croient que la recherche en droit ça n’existe pas et que seul un travail d’expertise est de mise pour les juristes ?

Entre autres raisons, ceci pourrait être de nature à expliquer cela…