Philippe Rygiel, L’ordre des circulations ? L’Institut de Droit International et la régulation des migrations (1870-1920), Ed. de la Sorbonne – Histoire contemporaine, 2021, 349 p.

Compte rendu de lecture

Journal du droit international, 2022.4

Philippe Rygiel est un spécialiste d’histoire contemporaine, professeur à l’ENS de Lyon, particulièrement intéressé par le développement du droit international sur les questions migratoires. La recherche qu’il nous livre ici est documentée, claire, ordonnée et, disons-le, particulièrement intéressante.  Elle tient en une phrase : comment des juristes éclairés ont imaginé à la charnière des 19e et 20e siècles de mettre en ordre les circulations de personnes par le droit. Cette vision idéalisée d’un droit concepteur d’un monde pacifié et régulé n’a pas eu le succès espéré dans le droit positif de l’époque. Elle n’a eu par ailleurs de cesse d’être malmenée depuis le premier conflit mondial. Mais elle laisse une œuvre savante et foisonnante (des milliers de pages de documents de travail et d’échanges) que l’auteur entend exhumer pour mieux interroger la possibilité contemporaine d’un ordre mondial des mobilités humaines, pensé et régi par le droit.

L’ouvrage est structuré autour de trois axes : l’Institut de Droit International (IDI), son travail en matière de régulation des migrations et de définition d’un droit des étrangers et ses connexions avec la France (…).

Lire la suite sur https://www.lexis360.fr