(*) Sur le fil… de la recherche antécédente – Billet de vulgarisation sur le projet de recherche ANTECEDENT – IDEX UCAjedi 2022-…. « Pour une approche antécédente du droit » (http://www.universitates.eu/jsberge/?p=26695)

Au fil des lectures – D. Pestre (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, T.2 Modernité et globalisation, éd. Seuil, 2015.

A l’entrée « Mundus œconomicus » (19e siècle) de J.-B. Fressoz (p. 386), on peut lire :

« Dans le mundus œconomicus (…), la loi fabrique le bon cadre des conflits (en les individualisant et en fixant leurs modalités judiciaires) et la science établit l’ordre cognitif dans lequel ils prennent place. Par exemple (…), parce que la chaudière qui explose est normalisée et perfectionnée par une administration savante, il doit forcément exister un responsable contre qui se retourner pour obtenir une indemnité ».

Question : comment le droit et les juristes peuvent-ils repenser « ce gouvernement des hommes par l’administration des choses » (ibid.) ?

Réponse : par – notamment – une démarche antécédente qui permet de revisiter l’ensemble des précompréhensions du droit que les juristes ont trop souvent abandonné aux (autres) savoirs !

A suivre…