Fonction méta ou l’hypothèse d’une démarche antécédente : propos sans rigueur sur une recherche au long cours

Presses Universitaires d’Aix-Marseille – Cahiers de méthodologie juridique, à paraître

Résumé : L’approche antécédente vise à sortir du droit pour tenter de mieux y revenir. Elle est une manière, parmi d’autres, de prendre une certaine distance dans l’analyse que les juristes livrent habituellement sur leurs objets. En ce sens, on peut supposer qu’elle constitue l’un des usages possibles de la méthode réflexive. Pour tenter de vérifier plus avant l’intuition, cette contribution se propose de présenter sans rigueur l’hypothèse d’une démarche antécédente, ses tenants et aboutissants.

Mots-clés : Approche antécédente – A priori – Précompréhension – Phénomène juridique

Abstract: The antecedent approach aims to leave behind the law only better to return to it. It is a way, among others, to take a certain distance in the analysis that jurists usually carry out on their objects. In this sense, one can suppose that it constitutes one of the possible uses of the reflexive method. To try to verify this intuition further, this contribution proposes to present without rigor the hypothesis of an antecedent approach, its ins and outs.

Keywords: Antecedent approach – A priori – Pre-understanding – Legal phenomenon

L’analyse est conduite autour de quatre grands questionnements :

  • En quoi la démarche antécédente renouvelle-t-elle les approches sur les a priori ?
  • Comment peut-elle nourrir des considérations de méthode « méta » ?
  • Dans quelle mesure met-elle à jour un droit nu, débarrassé de ses précompréhensions ?
  • Comment livre-t-elle la part propre du droit dans sa manière de se réapproprier – ou non – les antécédents ?